Aller au contenu principal

La révolution des objets connectés et robots : des risques sécuritaires accrus

ADELI a, à plusieurs reprises, évoqué dans ses Lettres et ses divers billets sur adeli.org, les risques éthiques et juridiques de l'informatique, et ceci, depuis les gros systèmes et micro-ordinateurs avec des données nominatives, jusqu'aux messageries interpersonnelles et réseaux sociaux (non exhaustivement).

Depuis plusieurs années, les "objets connectés" et les "robots" d'intelligence artificielle, constituent diverses familles d'appareils pilotés en numérique, soit localement, soit en ligne, dans des domaines variés : webcams, systèmes d'alarme, domotique, informatique médicale, drones...

Les conséquences pratiques de l'arrivée de ces matériels s'annoncent très importantes  à la fois pour les citoyens et les économies, dans les décennies à venir.

1/ une cyberattaque malheureuse aux USA :

Fin Octobre, une puissante cyberattaque s'est produite sur le WEB. Un "déni de service" a paralysé des infrastructures d'un D(omain) N(ame) S(ystem), via un logiciel malveillant appelé "MIRAI". Des objets "zombies", assimilables aux classiques virus ou chevaux de Troie, ont saturé le système et rendu un grand nombre de connexions impossibles. L'enquête a mis en évidence des failles dans les logiciels embarqués, en particulier au niveau des identifiants/authentifiants.

Lien WEB : http://lemonde.fr/pixels/article/2016/10/25/la-securité des-objets-connectés-en-question-apres-une-violente-attaque-informatique_5010784_4408996.html

2/ tentatives d'organisations en vue de parades

Les États-Unis, la Chine et le Japon s'étant penchés sur ces difficultés, l'EUROPE n'a pas voulu être en reste. Le Parlement a demandé à la Commission, de définir des normes éthiques et juridiques par rapport aux robots.

L'idée maîtresse est d'attribuer aux objets connectés à risques, une personnalité juridique.

Comme à chaque tentative européenne de légiférer en la matière, on risque de se retrouver dans des débats riches en  points de vue nationaux de façon à respecter les socles juridiques, et aussi dans le temps, mais une fois encore, le jeu en vaut bien la chandelle...

patrick.kineider@hotmail.fr