Aller au contenu principal

Les smartphones : de grandes promesses, mais une appropriation très progressive... version 2

Tous les smartphones, qu'ils soient IOS-APPLE ou ANDROID-GOOGLE, comportent, à la base, des écrans de verrouillage à codes, de lancement, et un clavier tactile; les gestes téléphoniques et informatiques courants s'effectuent suivant un système de touches, glissements, déplacements, ainsi qu'un dispositif de tri des tâches de type «boîtes à fiches à onglets». Examinons les bons et mauvais côtés pratiques.

1   FONCTIONNALITES

Le smartphone ANDROID concentre, sur une petite surface, un ensemble de fonctions visuelles et sonores, a minima :  1/ bureau personnel tactile avec icônes d'outils et d'applications en réseau ou téléchargeables (G PLAY- compte personnel GOOGLE-); 2/ clavier virtuel ; 3/ capteur photo et caméra.

2   FONCTIONS A SURVEILLER

Ces conclusions résultent d'une pratique de plusieurs appareils ANDROID (durée 5 ans).

2A- ANDROID propose en moyenne, 2 mises à jour de son OS par an. Chaque marque de mobile a un système de mises à jour par synchronisation du mobile avec un PC via un port USB et cette mise à jour peut prendre du temps;


2B- on a quelquefois du mal à discerner, les nuances entre : écran d'accueil et/ou écran de verrouillage, et/ou écran de lancement;


2C- le «fenêtrage» et les gestes de dimensionnement sont loin d'être fluides dans la pratique;

NB – des applications de localisation embarquées (GOOGLE MAPS de GOOGLE) sont en général, très utilisées et bien prises en main (GPS automobile, et même piéton).



3 GESTION DES FICHIERS ET APPLICATIONS

3A- ANDROID supporte la majorité des types de fichiers: texte, image, vectoriel , compressés, multimédia image-son, et ce, en s'aidant des logiciels de la base applicative ANDROID; cependant, la sélection des meilleurs outils n'apparaît pas au premier coup d'oeil;


3B- GOOGLE propose des outils de stockage en ligne, par exemple GOOGLE DRIVE, permettant la sauvegarde externe de fichiers en général de grande taille, que ce soit depuis PC/MAC en pied ou depuis smartphone; l''expérience montre que plus le fichier est gros, plus le chargement est lent;


3C- ANDROID a créé plusieurs emplacements pour les «répertoires des contacts téléphoniques»; les opérations sur ces contacts sont complexes (en particulier, les tris alphabétiques, de même que les imports-exports entre ces divers emplacements) ;

En ce qui me concerne, je trouve ces dysfonctionements fâcheux!! Les fichiers accédés sous l'OS ANDROID devraient figurer en mémoire ou sur carte SIM dans un format AGILE , respectant la PORTABILITE PC par exemple !


a/ chaque marque a ses processus? de synchro mobile-PC ou MAC,b/ avez-vous essayé de lire une cope VCF d'un réertoire téléphonique de mobile ?

3D- moins du tiers des applications, à télécharger sur le terminal, sont

gratuites et suffisantes pour les besoins "élémentaires" , hors jeux et musique (localisation, actualité, météo, transports, horloges, antivirus, logiciels utilitaires);
3E- la plupart des applications, même téléchargées, proposent des «pages de publicité» intempestives, principalement GOOGLE, pour d'autres produits; C'est difficile à éviter car les logiciels de contournement, également payants, laissent souvent à désirer.

J'étais en voyage ces derniers jours avec une forte utilisation multifonctionnelle du mobile .. je connais toutes les pubs de banques, jeux, etc.. possibles et imaginables ! 

Pour résumer, à ce jour, si les fonctionnalités mobiles évoluent très vite en diversité, elles restent à un niveau de qualité inférieure à la microinformatique classique, niveau limité par la mobilité.

Si on qualifie de "stable" un système d'exploitation qui ne bogge pas, l'expérience montre qu'ANDROID n'est pas très "stable". L'usage quotidiendu portable est un métier qui s'acquiert (et on sait tous par expérience, que l'esprit d'adaptation , en particulier aux technologies Inf et  Télécom , est un élément de comportement élémentaire de nos professions).

patrick.kineider@hotmail.fr