Aller au contenu principal

Vote électronique (ou "en ligne") : un développement d'ensemble hésitant....

Le principe technique du "vote électronique" est, pour n'importe quel scrutin politique ou "social", de remplacer le déplacement physique, l'appareillage des bureaux de vote, la sélection des bulletins de vote, par des opérations en ligne via un réseau public ou privé, à partir d'un terminal, comme indiqué sur la figure 1 ci-après. 

 

                                                                                                               VOTE
                         Figure 1                                     ÉLECTEUR           ========
>                                 MAINFRAMES et SERVEURS
                SCHÉMA D'ENSEMBLE             micro PC ou smartphone                                                                DU SCRUTIN 

                                                                                                                                           (Accès : administrateurs, parti, "haute autorité"..)    
                                                                                                      
    Internet/intranets

                                                                                                        <========= 
                                                                                 1  A                        CONTRÔLES,                                        1   B

                                                                                                               STATS,..

 

1 - domaines d'application pouvant être impactés (non exhaustif) : 

*  entreprise et vie syndicale : conseils d'administration, de surveillance,.. ; délégués du personnel ; 
*  associatif, clubs : assemblées générales, élections, approbation de rapports ;
*  vie politique : primaires de partis ; élections (nationales, locales, régionales, européennes..)
A l'heure actuelle, en FRANCE, seules certaines élections primaires ont fait l'objet de votes en ligne (souvent couplées à un vote physique dans des bureaux). Au plan des élections nationales, on note quelques expériences très partielles ici et là.

2 - sécurisation des scrutins : 

2.1 scrutin  :

Quel que soit le cas, la population des électeurs est limitée, par exemple aux inscrits sur les listes officielles pour des élections politiques, aux salariés et/ou membres de syndicats pour les élections professionnelles. Par conséquent, les organisateurs/administrateurs (figure 1B) doivent adresser nominativement aux électeurs en ligne, par voie sécurisée (généralement courrier postal ou mail), des systèmes d'identifiant/authentifiant personnels afférents au scrutin.

2.2 sécurité informatique et éthique générale : 

2.2.1   Les logiciels implantés en 1B/ "trient" les votes blancs ou nuls, puis effectuera les décomptes de résultats, statistiques, .. de manière fiable.
Concernant les élections "primaires" ou nationales politiques,  une "Haute Autorité" indépendante, pouvant être contrôlée par la CNIL, veille au bon déroulement des opérations et des communications aux médias fiables et recoupées, pour les résultats. En outre, la conservation sur une durée limitée des listes d'électeurs fait l'objet de contrôles.

A noter que le Conseil Constitutionnel a validé depuis 2007, l'utilisation du "vote en ligne" pour les élections politiques.

2.2.2  Les plateformes techniques de 1B/ disposent de toutes les sécurités générales possibles (proxies, coupe-feu, chiffrement des données..)

3 - avantages et difficultés rencontrées

* pour les organisateurs, partis, etc.. : le "plus" indéniable du vote en ligne est la simplification, et donc la diminution des coûts, de l'organisation des scrutins;
* pour l'électeur, même remarque (éviter le déplacement physique hors du domicile, disponibilité du vote en ligne 24h/24 ), de plus les opérations de vote sont simples et intuitives.

A noter qu'actuellement, l'électeur est le plus souvent informé des candidats et de leurs programmes, autant sinon davantage par les mails ou réseaux sociaux, que par les moyens traditionnels (tracts).

L'accélération du développement du vote en ligne dépendra en grande partie, de la mise en place et de la gestion dans le temps, de fichiers sécurisés par des équipes ad hoc chez les organisateurs.

patrick.kineider@hotmail.fr