Aller au contenu principal

Lettre 87 - Printemps 2012 - Complexité des SI

Printemps

Peut-on parler simplement de la complexité ?

Léonard de Vinci l’avait déjà exprimé : « Si tu veux représenter un arbre, tu ne peux le séparer de son
contexte » et Paul Valéry définissait la complexité comme « une intelligible imprévisibilité essentielle ».

 

Systèmes complexes

Nous avons essayé d’aborder ce thème complexe en l’approchant sous différents angles.
Le maillage et le couplage grandissants de nos systèmes d’information les apparentent aujourd’hui à des systèmes complexes, au comportement souvent imprévisible.
L’hétérogénéité des architectures, des langages et des infrastructures, la taille grandissante des systèmes, ainsi que les pratiques de virtualisation et interconnexions multiples ont rendu illusoire une couverture suffisante des tests, mise à mal par la multiplication du nombre de cas unitaires et le coût élevé des opérations de test.
Plusieurs millions de composants interagissent au sein d’Internet. Si le réseau reste globalement solide, c’est grâce à la redondance des composants et des chemins utilisés, plutôt qu’à la maîtrise du fonctionnement de chacun de ses sousensembles.
Nous sommes tous submergés d’informations et n’avons pas d’autre moyen d’établir la confiance, dans tel ou tel média, tel ou tel fournisseur, que de recouper constamment ces informations.

Alors faut-il faire confiance aux systèmes d’information ? Oui et non.
Comme le rappelle Alain Coulon dans l’article « Le pour et le contre », toute pensée manichéenne est réductrice. On peut être à la fois pour et contre. L’ambivalence est naturelle à la pensée humaine.

Nos systèmes d’information sont soumis à des exigences contradictoires : on doit quelquefois privilégier la sécurité au détriment de l’efficacité (et réciproquement), la sécurité des personnes au détriment de celle des informations, comme cela peut être le cas en matière de système d’information de santé.
Dans une situation d’urgence il deviendra possible de divulguer des données personnelles qu’il nous faudra absolument protéger dans d’autres situations. Les choix à opérer ne sont jamais définitifs.

La maîtrise des systèmes d’information que défend ADELI repose sur ce principe de doute permanent. Aucune méthode n’est la bonne dans l’absolu. Chaque langage, chaque outil a ses spécificités, adaptées à telle ou telle situation.
Nous devons constamment opérer des choix et remettre nos choix précédents en cause au vu de chaque nouveau contexte. Des outils d’aide à la décision, de simulation et d’analyse des risques peuvent nous assister dans ce délicat parcours.
La confrontation des expériences est plus que jamais nécessaire.

Du côté d'ADELI

La « modernisation » d’ADELI se poursuit, avec la mise en place de procédures dématérialisées, plus rapides, pour vos adhésions et l’envoi de courriers.

Nous comptons sur votre participation pour nous aider à améliorer encore ces procédures et à les adapter au contexte mouvant dans lequel nous devons aujourd’hui évoluer.

Nous respectons désormais les souhaits que vous avez exprimés et vous adresserons la Lettre d’ADELI sous la forme qui vous convient : version
papier ou numérique. Si vous n’avez pas encore exprimé vos préférences ou réglé votre adhésion, pensez à le faire, afin d’éviter que nous n’appliquions une option par défaut qui ne vous conviendrait pas….

Prochains événements

Vous avez reçu dans vos boîtes à lettres électroniques le premier bulletin ADELI (newsletter dans le jargon commun du marketing). Ce bulletin vous est destiné, il sera le vecteur de l’annonce des prochains événements adéliens.
Veillez à ce qu’il ne tombe pas dans votre boîte à SPAM en le positionnant dans vos listes blanches d’émetteur autorisés.
 

La Lettre intégrale est téléchargeable en format pdf, ou consultable directement sous forme paginable (nécessite flash player).

Vous pouvez également consulter séparément chaque article en format pdf (voir liste ci-après).

Fichier attachéDateTaille
Fichier ll87p04-Editorial
12/04/12 4:12 pm62.17 Ko
Fichier l87p05-Forum des bonnes pratiques Prince 2, MSP, P3O
Compte rendu, par Laurent Hanaud, du 5ème forum des bonnes pratiques en management de projet, organisé par QRP International.
12/04/12 4:12 pm182.24 Ko
Fichier l87p10-de la confiance dans les systèmes d'information de santé
Conférence du 15 novembre 2011, animée par Gilles Trouessin, rapportée par Véronique Pelletier. Quelle confiance pouvons-nous accorder aux systèmes d'information de santé? Quels sont les enjeux de cette confiance? les constats qui suscitent notre méfiance? les sujets de défiance? le motif d'"inconfiance"?
12/04/12 4:12 pm115.64 Ko
Fichier l87p19-La méthode Expertizers
Présentation de la méthode Expertizers par Didier Riche et Stéphane Janin. Une alternative au tableur pour les contrôleurs de gestion?
12/04/12 4:12 pm692.76 Ko
Fichier l87p28-Automatisation des décisions: un atout pour le changement?
Exposé d'Emmanuel Ferret, rapporté par jacqueline Deschamps, sur la question de l'automatisation des décisions.
12/04/12 4:12 pm299.7 Ko
Fichier l87p37-Edgar Morin, penseur de la complexité
Bref hommage à Edgar Morin, par Martine Otter
12/04/12 4:12 pm92.23 Ko
Fichier l87p39-De quoi être complexé
Complexe ou compliqué: une confusion sémantique, par Alain Coulon
12/04/12 4:12 pm71.45 Ko
Fichier l87p41-ICSSEA 2011 - Ingénierie système d'entreprise
L'ingénierie des systèmes complexes - Exposé à l'occasion d'ICSSEA 2011, par le Dr Joseph K. de Rosa, rapporté par Véronique Pelletier
12/04/12 4:12 pm181.13 Ko
Fichier l87p45-Le pour et le contre
La complexité
21/04/12 1:37 pm113.05 Ko
Fichier l87p48- Sur les blogs d'ADELI
La veille assurée par nos adhérents se poursuit.
12/04/12 4:12 pm162.62 Ko